5 façons de décliner l’invitation à un mariage sans passer pour un être diabolique?

  • Accueil
  • >
  • The Mess
  • >
  • 5 façons de décliner l’invitation à un mariage sans passer pour un être diabolique?

Comment décliner l’invitation à un mariage sans passer pour un être diabolique ?

Le cap du quart de siècle franchi, rares sont les personnes qui résistent à la pression des obligations. Et les membres de notre entourage encore concernés par le célibat se font rares également. C’est la période des remises de diplômes, des bébés et des fiançailles…

La saison des mariages bat son plein depuis un moment, et le risque d’être invitée à l’une de ces cérémonies m’a inspiré cet article. Pour plusieurs raisons, un mariage peut être un vrai calvaire…

N° 1 : vous savez pertinemment que le couple ne va pas durer

Que ce soit pour une raison simple, cela fait à peine 6 mois que les deux se connaissent. Raison teintée néamoins d’une part de subjectivité. Ou parce que vous venez de vous envoyer le marié dans les toilettes 2heures avant que la future mariée ne vous fasse l’annonce. Vous avez comme un présentiment que cette union ne durera pas . Et là on parle en toute objectivité.

N° 2 : vous êtes célibataire

Même vos meilleurs amis sont en couple. Vous savez que quoi qu’il arrive, au moment du slow, vous vous retrouverez à table avec la vieille tante folle de la mariée et le pote relou de son époux. Dans le meilleur des cas, vous finirez arraché(e) au vin bon marché avec un(e) célibataire pas trop dégueulasse qui vous hurlera dans les oreilles que la(e) marié(e) « c’est sa(on) meilleur(e) ami(e) ». Dans le pire des cas, le vin sera tellement infâme que vous finirez sobre en compagnie d’une autre femme mariée, qui elle ne sera pas sobre, et vous expliquera à quel point le mariage c’est de l’arnaque.

N°3 : vous détestez les mariages

L’interminable discours religieux, la longue attente à la commune, la danse des serviettes et le toast émouvant. Tout ça n’est pas votre tasse de thé. Que ce soit le buffet à volonté où le repas 8 services, vous avez toujours envie de vomir à la fin, vous ne supportez plus l’échange des coupes bras dessus bras dessous et vous êtes répugné à la simple vue d’une pièce montée. Bref, ce n’est pas votre truc.

N°4 : vous êtes en couple et avez regardé Inception

« Une simple idée sortie de l’esprit humain est capable d’ériger des villes. Une idée peut transformer le monde et changer entièrement la donne »

Vous n’avez jamais évoqué le mariage et vous n’en avez pas envie. Vous craignez que votre moitié soit un tantinet trop sensible au moment du toast et des grandes déclarations. Vous redoutez le tintement du couteau contre la coupe de cava. Et l’inquiétude vous gagne quand toutes les invitées se regroupent derriere la mariée. Toutes y vont d’un pas non chalant du genre « c’est juste pour la tradition, on va se marrer » mais la tension n’en est pas moins  palpable au moment de l’atterissage du bouquet. Ce bouquet est en réalité plus que vital.

Vous esperez naïvement que, même si votre moitié l’ a attrapé, ça ne lui donnera pas de (mauvaises) idées.

Quelle que soit la raison, vous pourriez avoir envie de dire non, mais signifier explicitement votre refus entraine un questionnement. Etrangement, refuser l’invitation des futurs mariés semble leur faire penser que vous ne les aimez pas, ou que vous êtes possédé par un être démoniaque, ou encore que quelque chose cloche dans votre vie. Les pires d’entre eux viendront même à penser que vous êtes jaloux. Mais il est hors de question pour vous, de donner les vraies raisons.

Voila comment refuser poliment

N°1 : Prenez le gosse que tout le monde déteste

Enthousiasmez-vous à l’idée d’amener votre petit cousin, enfant, neveu, bref n’importe quel bambin horripilant à la voix trop aiguë pour être aimé de son entourage. 2 ou 3 jours avant la cérémonie, excusez-vous auprès des futurs mariés, l’enfant est tombé malade, vous devrez faire une croix sur la petite sauterie . Les mariés n’en seront que soulagés et n’insisteront pas.

N°2 : Vous avez quelque chose de prévu.

C’est bête, c’est justement l’anniversaire de votre grand père, il aurait fallu prévenir 70 ans plus tôt…

N°3 : Acceptez, et venez accompagné de l’ex du marié (ou de la mariée).

Vous serez expulsé(e) par la(e) marié(e) avant même d’avoir pu entrer dans l’église. Vous n’êtes même pas obligé de mettre des chaussures appropriées. Préparez-vous cependant à une réaction virulente, voir une attaque physique de la part des mariés.

N°4 : Pleurez avant qu’ils vous aient annoncé la date

Jouez sur l’émotion, dites-leur à quel point vous êtes heureux pour eux et à quel point vous êtes triste pour vous. Insistez sur cette partie. Cela mettra les mariés mal à l’aise et ils ne vous donneront plus de nouvelles jusqu’à ce que le jour-J soit passé. Si votre jeu d’acteur est suffisamment à la hauteur, ils pourraient même ne jamais vous parler de leur mariage.

N°5 : Révélez un secret terrible sur l’un des mariés à son partenaire

Cela perturbera certainement leur vie de couple et si le mariage n’est pas annulé il sera du moins reporté et cela vous laissera du temps pour trouver une autre excuse.

Si vous ne possédez pas de secret sur l’un des mariés, vous pouvez toujours en inventer un. Mais nous déclinons toute responsabilité quant aux conséquences. Inventer un tel mensonge relève plus de l’être diabolique que de la vipère. Et vous connaissez notre registre!

Quelle que soit votre raison, il est de votre droit de ne pas avoir envie de célébrer l’union de deux êtres. Mais vous prenez alors à votre charge le risque de voir votre entourage perdre foi en votre humanité.

Alors vaut-il mieux jouer la carte de l’honnêteté et avouer être une personne rationnelle ne prenant aucun plaisir à faire tourner des serviettes ? Ou bien faut-il plutôt s’excuser poliment en utilisant un subterfuge plus ou moins discret ? Ou encore mordre sur sa chique, ravaler sa salive et apprécier champagne et zak gratos le temps d’une longue journée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous